Comment réagir à un avertissement ?

Série Droit du Travail : “Vidéo #15 – Comment réagir à un avertissement ?

Maitre Avi Bitton, avocat Droit du Travail, vous répond en moins de deux minutes.

Vous avez reçu un avertissement et vous voulez le contester.

Pour commencer, qu’est-ce qu’un avertissement ?

Ce n’est pas forcément une lettre recommandée, avec le terme “avertissement”. Cela peut-être un simple courriel. A partir du moment où l’employeur, par écrit, vous formule des griefs professionnels, et vous demande de les corriger, c’est un avertissement.

Toutefois, si l’employeur a sanctionné ces fautes par un avertissement, il ne peut plus les sanctionner à nouveau, par exemple par un licenciement, car on ne peut pas punir deux fois pour une même faute.

Vous avez donc reçu un avertissement et vous voulez le contester. Comment faire ?

Sur la forme, vous devez adresser une lettre recommandée, doublée d’un courriel, à l’employeur. Sur le fond, vous devez, évidemment, contester les griefs de l’employeur et non pas les reconnaitre.

En pratique, souvent, l’avertissement est le début de la fin.

C’est par un avertissement que l’employeur commence souvent à préparer un dossier de licenciement. Donc, un bon conseil : si vous recevez un avertissement, consultez un avocat en droit du travail.

Vous avez encore des questions en droit du travail ? Contactez le cabinet d’avocats Avi Bitton : 01 46 47 68 42 ou avocat@avibitton.com