Comment le salarié doit se conduire lors de l’entretien préalable de licenciement ?

Série Droit du Travail : “Vidéo #5 – Comment le salarié doit se conduire lors de l’entretien préalable de licenciement ?

Maitre Avi Bitton, avocat Droit du Travail, vous répond en moins de deux minutes.

Lors de l’entretien préalable de licenciement, l’employeur doit, dans un premier temps, exposer les motifs du licenciement, et ensuite donner la parole au salarié pour qu’il réponde.

Partant de là, la question stratégique est de savoir si le salarié soit s’expliquer sur les griefs ou s’il doit rester taisant.

Si le salarié s’explique sur les griefs, il risque d’aider l’employeur à parfaire sa lettre de licenciement. Par exemple, si le salarié fournit de bonnes explications sur telle faute, alors l’employeur abandonnera cette faute dans la lettre de licenciement et retiendra plutôt les autres fautes ….

Donc, en réalité, il est préférable pour le salarié de se contenter de contester les griefs sans s’expliquer davantage.

De toute façon, statistiquement, lorsqu’un employeur convoque un salarié à un entretien de licenciement, il le licencie par la suite dans la grande majorité des cas.

Vous avez des questions en droit du travail ? Contactez le cabinet d’avocats Avi Bitton : 01 46 47 68 42 ou avocat@avibitton.com